Chronique radio sceptique : L’astrologie des Centaures dans Harry Potter (avril 2019)

Onzième chronique (mensuelle) pour l’émission sceptique « L’heure du doute » (avril 2019)
Vous rappelez-vous que, à Poudlard, les élèves de 4e année suivent un cours d’astrologie ? Que les professeurs Trelawney et Firenze ne sont pas d’accord sur le statut à accorder à cette discipline ? Mais aussi que plusieurs horoscopes de naissance « signés J.K. Rowling » ont été mis en vente sans jamais qu’elle n’ait démenti en être l’auteur ?

On en parle un peu dans cette chronique (vidéo ci-dessous) et bien plus longuement dans le dossier dédié :

« Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter, J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ?« .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Nichoax pour l’invitation !

——–

D’autres chroniques radio ci-dessous (toutes les chroniques radio)

La 1ère chronique traitait des problèmes posés par le recours à l’astrologie dans le cadre du recrutement entreprise :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 2eme chronique traitait de la question de la fécondité du faux en astrologie : comment certaines « réussites » de l’astrologie sont gênantes pour les astrologues !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 3e chronique traitait du millefeuilles astrologique ou comment d’une discussion à bâtons rompus les deux interlocuteurs peuvent ressortir satisfaits du contenu bien que les arguments de l’un d’entre eux aient été systématiquement réfutés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 4e chronique traitait de la sur-rationalisation du réel par l’astrologie : demander au réel de se plier devant des critères qui n’existent pas revient, paradoxalement, à le « sur-rationaliser » dans le sens « ajouter des raisons aux raisons déjà existantes ». N’est-ce pas ce que l’on fait quand on est victime d’une fausse information ?

 

 

 

 

 

 

 

La 5e chronique traitait de la place de l’astrologie en histoire des sciences : en… histoire des sciences ??? L’astrologie serait-elle une science ? Nous allons voir que ce n’est pas si simple et recontextualiser un peu la question. Tout d’abord, l’astrologie a-t-elle été une science ?

 

 

 

 

La sixième chronique traitait de la présence des angles (ou « aspects ») astrologiques exacts dans le zodiaque au moment des attentats. Il suffit de monter la carte du ciel au moment de n’importe quel attentat pour y trouver systématiquement (au moins) un angle exact entre deux facteurs astrologiques. Y a-t-il une explication alternative (à « l’existence de l’astrologie ») à proposer ? Nichoax, il FAUT que nous en parlions dès maintenant !

 

 

 

 

 

La huitième chronique posait la question d’une éventuelle preuve, un jour, de l’astrologie : serait-ce, ou non, la mise en échec du scepticisme scientifique et de « la science » en général ? C’est un peu plus compliqué…

 

 

La neuvième chronique posait la question de l’histoire et de la « nature » de la Lune Noire, ce facteur astrologique tant à la mode aujourd’hui : d’où vient la notion et comment ses caractéristiques techniques ont-elles été définies par les astrologues ? Attention, surprises !

 

La neuvième chronique pose la question suivante : Isaac Newton a-t-il pratiqué l’astrologie ? En effet, plusieurs grands astronomes qui ont activement participé à la révolution copernicienne ont été aussi astrologues. Comme Tycho Brahé et Kepler, Newton a-t-il cédé à la tentation astrologique ?

Autre intervention pour l’émission L’heure du doute : astronomie vs astrologie (dans le détail !)

——–

Livre (papier & électronique) : Astrologie, la fin des mystères (tome 1) https://astroscept.com/2016/11/29/les-versions-ebook-sont-disponibles/

Blog : astroscept.com

Twitter : twitter.com/Astroscept

Facebook : https://www.facebook.com/astroscept/

Publicités