3 nov 2018 aux Rencontres de Ciel & Espace

J’interviendrai en fin de journée le samedi 3 novembre prochain à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, à l’occasion des Rencontres de Ciel & Espace (cliquez ici).

Le thème qui a été retenu est le suivant : Pourquoi l’astrologie traverse-t-elle le temps ?

On a l’habitude de justifier la longévité de l’astrologie en listant les motivations de ceux qui la pratiquent et y croient (peur du lendemain, manque de culture scientifique, contextes sociaux, options métaphysiques voisines, etc.). Mais on évoque beaucoup moins les raisons qui pérennisent, au quotidien, la croyance en l’astrologie. Notre cerveau étant victime de nombreux biais cognitifs, Lire la suite

Publicités

Astrologie vs astronomie : anciens et nouveaux arguments de la critique (JOA 2017)

« Astrologie vs astronomie : anciens et nouveaux arguments de la critique » est une présentation que nous avons faite à trois en mars dernier et c’est plutôt original (~ 15min chacun).
Frédéric (qui a déjà publié plusieurs fois chez book-e-book) nous parle d’arguments formulés il y a quelques siècles, il y a 1000 ans, et même plus. C’est à dire quand on n’avait pas encore les connaissances astronomiques qui sont les nôtres aujourd’hui. C’est original !
Je parle pour ma part de deux arguments contemporains de l’astrologie en montrant comment, pour moi, ils ne le sont plus et comment ils permettent au contraire d’en développer de nouveaux.
Enfin, Raymond vous expliquera comment, en tant qu’astronome amateur actif, il s’est intéressé à l’astrologie pour mieux la critiquer et… est tombé dedans / a ouvert son cabinet ! Comment aussi il en est ressorti après avoir pris conscience de certaines choses.
Nous terminons avec les questions du public, auxquelles nous répondons collectivement aussi, d’où des réponses plutôt complètes 😉 .
Voilà, c’est un format différent des conférences habituelles et j’espère que plus tard il y aura des possibilités de tables rondes ou de choses comme ça. Il y a tellement plus à faire, encore 🙂 .
En vous souhaitant du plaisir à l’écoute / au visionnage de cette intervention collective (il y a quelques sous-titres à la fin, au moment des questions).

Visionner : Lire la suite

20 petites vidéos : extraits de conférences

Si vous n’avez pas 2h devant vous, j’ai créé une playliste d’une vingtaine de petites vidéos (environ 5 minutes chacune) reprenant les parties de ma conférence « L’astrologie et la science : y a-t-il du vrai ? ».
En cliquant sur le menu en haut à gauche de la miniature vous avez accès à la liste des sujets traités (consistance des astres, cohérence des symbolismes, milieu astrologique, expérimentations, créativité, fécondité du faux (« mais ça marche ! »), quelques pièges de la complexité, questions du public, etc.

Pour y accéder en plein écran, ainsi qu’à toutes mes playlistes de vidéos (astronomie, histoire de l’astronomie, Tous sur orbite, espace, time laps, analyses critiques de l’astrologie, Etienne Klein, Gérald Bronner, etc.) , il suffit de cliquer ici : Astroscept/icisme (Youtube) .

Lire la suite

Histoire de l’astronomie : Kepler et le plan de l’orbite de Mars

En général, on retient de l’astronome Kepler (1571-1630) ses trois lois démontrant que

  • les planètes orbitent sur des ellipses autour du Soleil,
  • à des vitesses qui varient selon la distance à notre étoile
  • en des temps qui dépendent mathématiquement de la taille de leur orbite.

Mais l’un des premiers succès de Kepler est « simplement » celui de la détermination du plan de l’orbite de la planète Mars, jusque-là bien mystérieux pour tous les astronomes qui l’ont précédé. Loin de ses grands succès à venir, ce résultat fut produit juste avant la mort de Tycho Brahe (1546-1601).

Comme vous le constatez, nous allons traiter cette fois-ci d’histoire de l’astronomie ! En ce temps-là, presque 60 ans pourtant après la publication de Copernic, l’expression « physique céleste » est encore inimaginable…

Lire la suite

Quelques confusions condamnant au dialogue de sourds (2) : l’astrologie a-t-elle été une science ?

L’astrologie a-t-elle été une science ? Voilà une étrange question qui, contrairement aux apparences, est peut-être l’une des clés pour sortir du dialogue de sourds qui, depuis toujours, caractérise les échanges entre sceptiques et astrologues. Autrement dit, « l’astrologie est-elle une science ? » est peut-être une question à ne traiter qu’après en avoir terminé avec celle-là.

Lire la suite

SCANDALEUX !!!

Cet article a été écrit à chaud !

Aujourd’hui (25/11/2016) est paru dans le journal 20min, l’article intitulé « Comment les astrologues tentent d’étouffer l’émergence d’un treizième signe du zodiaque« . J’y suis abondamment « cité », étant la caution « astrologue repenti » devenu sceptique de l’article : c’est la première fois que mes propos sont déformés et sortis de leur contexte de la sorte ! J’envisage à l’avenir ne plus accorder d’interview sans exiger d’avoir accès à l’INTEGRALITE du texte.

[EDIT : trois petits passages primordiaux pour moi ont été modifiés à ma demande (voir plus bas), ce en quoi je remercie le journaliste dont je parle ci-dessous. Il reste que je regrette d’avoir été mêlé à des attaques pour certaines discutables, pour d’autres si peu fines. On m’avait contacté sur le thème astronomie / astrologie, même si l’entretien a dérivé sur de nombreux autres thèmes.]

En effet, l’auteur de l’article m’a soumis les lignes suivantes (restes d’un entretien téléphonique), auxquelles j’ai donc donné mon accord. Elles sont bien loin de l’article paru ce jour, notamment de certains passages présentés entre guillemets : sur plusieurs points on me fait même dire le contraire de ce que je pense, au risque de nuire à ma crédibilité !

C’est une honte, un scandale !

Les lignes pour lesquelles j’avais donné mon accord :

Lire la suite

Questions posées dans le livre « Astrologie : la fin des mystères »

En tant qu’ex-astrologue devenu sceptique, titulaire aussi d’un master en histoire et philosophie des sciences, il m’est possible d’entrer plus dans le détail des problématiques (techniques, astronomiques, historiques, philosophiques, pratiques) et, surtout, de le faire sans volonté d’agresser le croyant. Ce qui m’intéresse ? La question de l’erreur en astrologie : peut-on rendre compte des différentes formes qu’elle prend en intégrant notamment la question des biais ? Peut-on la modéliser et rendre compte de cette manière de sa capacité à traverser les siècles et de sa persistance en ce début de XXIe siècle ? Je le pense.
Cette approche épistémologique intégrant la question technique (donc plus complète) oblige à modifier certains angles d’analyse, par exemple celui de la complexité. Contrairement à ce que m’a écrit récemment une astrologue, il n’y a pas besoin d’être stupide pour se tromper, c’est au contraire là que cela devient intéressant : comment peut-on se tromper tout en étant sincère et vigilant à la fois ?

Dans ce livre, je m’attaque donc à de nombreuses questions et « de l’intérieur », puisque j’ai pratiqué. Parmi celles-ci :
– Comment peut-on « sortir » de l’astrologie et devenir sceptique ?
– Dans quelles circonstances surprenantes (mais pas du tout mystérieuses) l’astrologie (puis les horoscopes) a-t-elle intégré la presse dans l’Angleterre des années 30 (80 ans seulement) ?

Lire la suite