Quand les horoscopes avaient échappé aux astrologues (XIXe siècle)

Il y a presque un an et demi, j’ai voulu retrouver les tout premiers horoscopes de presse en allant vérifier les sources de la seule étude qui y consacre un chapitre. Le retour des astrologue, enquête-diagnostic (lien 1) dirigée par Edgar Morin et Claude Fischler fut publiée à la fin des années 60 et rééditée 10 ans plus tard sous le titre La croyance astrologique moderne, diagnostic sociologique, (lien 2). Mais ce qui devait être une simple vérification de sources s’est mué en une véritable enquête, jalonnée de plusieurs rebondissements. L’étude renvoyait aux années 30 mais j’ai pu, finalement, remonter beaucoup plus loin.

Et me suis très vite heurté à une difficulté inattendue. Lire la suite

Publicités

Playazur, planétarium, Bruxelles, radio, événements de février

Beaucoup d’événements à venir pour ce mois de février !

07/02 (20h) : Astronomie et astrologie, différences d’hier et d’aujourd’hui, avec l’astrophysicien Daniel Kunth, planétarium de Vaulx-en-Velin (69),

09/02 (après-midi ?) : JK Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? Astrologie et astronomie dans la série Harry Potter (en compagnie d’Astronogeek), Playazur festival de Nice,

11/02 (18h) : Chronique radio pour l’émission sceptique L’heure du doute.

16/02 (20h) : Enquête sur l‘origine des horoscopes de presse (dans la France du début du XXe siècle), Skeptics in the pub Bruxelles,

Lire la suite

Chronique radio sceptique : Isaac Newton et l’astrologie (décembre 2018)

Neuvième chronique (mensuelle) pour l’émission sceptique « L’heure du doute ».

Autrefois, l’astrologie et l’astronomie n’étaient pas vraiment distinguées, « l’astrologie naturelle » renvoyait à la modélisation, au calcul et à la prévision des seuls mouvements des astres quand « l’astrologie judiciaire » renvoyait à tout ce qui relève de l’interprétation (y compris de naissance).

C’est pourquoi nombre d’astronomes ont pratiqué l’astrologie, que ce soit pour subvenir à leurs besoins ou parce qu’il y croyaient. L’exemple le plus emblématique est celui de Kepler, véritablement astronome et astrologue. Qu’en est-il de Newton, dont on sait qu’il a passé une grande partie de sa vie à travailler sur… l’alchimie ? On connait sa réponse au sceptique Halley « monsieur, j’ai étudié ces choses, pas vous », il est pourtant possible de répondre définitivement à notre interrogation. Le contenu de la bibliothèque de Newton est connu des historiens depuis longtemps, Newton a aussi donné quelques détails de sa rencontre avec l’astrologie, quelques mois avant sa mort.

Vidéo ci-dessous :

Lire la suite

3 nov 2018 aux Rencontres de Ciel & Espace

J’interviendrai en fin de journée le samedi 3 novembre prochain à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, à l’occasion des Rencontres de Ciel & Espace (cliquez ici).

Le thème qui a été retenu est le suivant : Pourquoi l’astrologie traverse-t-elle le temps ?

On a l’habitude de justifier la longévité de l’astrologie en listant les motivations de ceux qui la pratiquent et y croient (peur du lendemain, manque de culture scientifique, contextes sociaux, options métaphysiques voisines, etc.). Mais on évoque beaucoup moins les raisons qui pérennisent, au quotidien, la croyance en l’astrologie. Notre cerveau étant victime de nombreux biais cognitifs, Lire la suite

Astrologie vs astronomie : anciens et nouveaux arguments de la critique (JOA 2017)

« Astrologie vs astronomie : anciens et nouveaux arguments de la critique » est une présentation que nous avons faite à trois en mars dernier et c’est plutôt original (~ 15min chacun).
Frédéric (qui a déjà publié plusieurs fois chez book-e-book) nous parle d’arguments formulés il y a quelques siècles, il y a 1000 ans, et même plus. C’est à dire quand on n’avait pas encore les connaissances astronomiques qui sont les nôtres aujourd’hui. C’est original !
Je parle pour ma part de deux arguments contemporains de l’astrologie en montrant comment, pour moi, ils ne le sont plus et comment ils permettent au contraire d’en développer de nouveaux.
Enfin, Raymond vous expliquera comment, en tant qu’astronome amateur actif, il s’est intéressé à l’astrologie pour mieux la critiquer et… est tombé dedans / a ouvert son cabinet ! Comment aussi il en est ressorti après avoir pris conscience de certaines choses.
Nous terminons avec les questions du public, auxquelles nous répondons collectivement aussi, d’où des réponses plutôt complètes 😉 .
Voilà, c’est un format différent des conférences habituelles et j’espère que plus tard il y aura des possibilités de tables rondes ou de choses comme ça. Il y a tellement plus à faire, encore 🙂 .
En vous souhaitant du plaisir à l’écoute / au visionnage de cette intervention collective (il y a quelques sous-titres à la fin, au moment des questions).

Visionner : Lire la suite

20 petites vidéos : extraits de conférences

Si vous n’avez pas 2h devant vous, j’ai créé une playliste d’une vingtaine de petites vidéos (environ 5 minutes chacune) reprenant les parties de ma conférence « L’astrologie et la science : y a-t-il du vrai ? ».
En cliquant sur le menu en haut à gauche de la miniature vous avez accès à la liste des sujets traités (consistance des astres, cohérence des symbolismes, milieu astrologique, expérimentations, créativité, fécondité du faux (« mais ça marche ! »), quelques pièges de la complexité, questions du public, etc.

Pour y accéder en plein écran, ainsi qu’à toutes mes playlistes de vidéos (astronomie, histoire de l’astronomie, Tous sur orbite, espace, time laps, analyses critiques de l’astrologie, Etienne Klein, Gérald Bronner, etc.) , il suffit de cliquer ici : Astroscept/icisme (Youtube) .

Lire la suite

Histoire de l’astronomie : Kepler et le plan de l’orbite de Mars

En général, on retient de l’astronome Kepler (1571-1630) ses trois lois démontrant que

  • les planètes orbitent sur des ellipses autour du Soleil,
  • à des vitesses qui varient selon la distance à notre étoile
  • en des temps qui dépendent mathématiquement de la taille de leur orbite.

Mais l’un des premiers succès de Kepler est « simplement » celui de la détermination du plan de l’orbite de la planète Mars, jusque-là bien mystérieux pour tous les astronomes qui l’ont précédé. Loin de ses grands succès à venir, ce résultat fut produit juste avant la mort de Tycho Brahe (1546-1601).

Comme vous le constatez, nous allons traiter cette fois-ci d’histoire de l’astronomie ! En ce temps-là, presque 60 ans pourtant après la publication de Copernic, l’expression « physique céleste » est encore inimaginable…

Lire la suite