Août 2019 : Cycle Histoire de l’astronomie / notion de planète

Du 18 au 23 août je donnerai un cycle de conférences, pour l’association Mensa, sous le titre général de Histoire de la notion (occidentale) de planète :

18/08 : 1ère partie : de la Mésopotamie au monde Grec

19/08 : 2ème partie : de l’astronomie Arabe à Kepler

20/08 : 3ème partie : de Galilée aux dizaines de nouvelles planètes du XIXe siècle

23/08 : 4ème partie : de la découverte de Pluton à la IXe planète + imagerie et exploration spatiales

Vous pouvez commander une ou plusieurs conférences parmi celles que

Lire la suite

5/5 Astronomie et astrologie dans la saga Harry Potter

Je continue de répondre aux questions de Loan Tan, du site d’Air & d’Encre, suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février 2019 au Play Azur Festival de Nice en compagnie d’Arnaud Thiry (Astronogeek).

5/5 J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ?

Dans cette cinquième et dernière partie de notre dossier, nous nous attaquons à la conséquence des parties précédentes : peut-on déterminer maintenant si J.K. Rowling a pratiqué l’astrologie ? Sur le site d’Air&d’Encre, vous pouvez trouver mes réponses aux deux premières questions de Loan Tan.

Loan Tan : Les aventures de Harry Potter se déroulent dans le monde des sorciers. J.K. Rowling aborde un grand nombre de sujets plus ou moins magiques et ésotériques par nature. Vous ne vous demandez pas si elle a pratiqué la magie, pourquoi vous demander alors si elle a pratiqué l’astrologie ?

Lire la suite

Ultima Thulé : espace et zététique, la paréidolie au quotidien

Hier ont commencé à circuler les premières images de qualité de l’objet (486958)2014MU69, plus connu sous l’appellation Ultima Thulé.

Ce lointain objet de la ceinture de Kuiper vient d’être approché par la (fabuleuse) sonde New Horizons lancée il y a quelques années par la NASA, et qui nous avait déjà gratifiés de magnifiques images de Pluton.

Situé à 6 milliards de kilomètres de la Terre, la forme de l’objet est surprenante et, du fait qu’elle ne ressemble à rien de ce à quoi on s’attendait (un objet plutôt monolithique), notre cerveau est plus que jamais enclin à y chercher des formes familières. Les premières associations n’ont pas tardé : dès la conférence de presse, Alan Stern a comparé la forme de l’objet à celle d’un bonhomme de neige.

Qu’en pensez-vous ? Résultant manifestement de l’assemblage de deux corps différents, Ultima (le gros corps) et Thulé (le petit), Ultima Thulé ressemble-t-il plus à un bonhomme de neige ou bien…

Une religieuse au chocolat (ou parfum au choix) ? 😀

Un robot Starwars ? Lire la suite