10 Mars 2020 18h30 : conférence à Dijon (Société Astronomique de Bourgogne)

J’aurai le plaisir d’intervenir ce mardi 10 mars (18h30) à Dijon sur le thème, un peu provocateur mais tellement bien adapté au sujet : « ça marche parce que c’est faux, l’astrologie à la lumière des biais cognitifs ».

Interview dans le journal local de Dijon, le Bien Public, par Vincent Lindeneher : lien et voir plus bas.

Description sur le site de la S.A.B. en cliquant ici
Localiser l’arrêt « Université » du tram T1 via Google Maps en cliquant ici
Localiser le bâtiment Mirande : le point 37 sur ce plan (lien)
S’inscrire à l’événement via Facebook en cliquant là

  

Lire la suite

(2/2) Le Baromètre 2019 du Projet Voltaire : Français, orthographe et esprit critique

Dans la première partie de ce dossier, nous nous sommes attachés à définir les limites a priori de nos conclusions et remettre en contexte la réception du Baromètre Voltaire® 2019 (lien vers le fichier pdf). Nous avons aussi soulevé quelques questions posées par les ambitions qui sont les siennes depuis sa création, à savoir renseigner sur « le lien réel des Français à l’orthographe », notamment sa représentativité. Nous avons discuté ensuite les surprenants graphiques proposés pour représenter ses résultats statistiques. Nous avons terminé sur un étrange appel à la popularité des signes astrologiques comme semblant de justification de l’intérêt du résultat proposé par le Baromètre.

Sommaire complet

 

PARTIE 2
Cherry picking et appel à l’autorité
Déformation (encore) des données
Corrélation et causalité
Fake news et incitation à mal raisonner
Expertise et champ de compétences
Conclusion

Lire la suite

(1/2) Le Baromètre 2019 du Projet Voltaire : Français, orthographe et esprit critique

PARTIE 1 (17-12-2019)
Avertissements
La diffusion du Baromètre Voltaire® 2019
Biais de sélection et représentativité des résultats
La déformation des données
Appel à la popularité et stéréotypes

Le Projet Voltaire (lien) vend des remises à niveau en orthographe (5 millions d’utilisateurs revendiqués), activité salutaire et récompensée plusieurs fois. Mais le Projet Voltaire publie aussi un baromètre annuel dans lequel on trouve parfois des choses pour le moins très discutables. Le dernier en date a été rendu public le 4 décembre 2019, son ambition est de mesurer « le rapport réel des Français avec l’orthographe ».

(page 2 du Baromètre)

Quelle surprise de le voir alors mettre en avant des résultats portant sur des données… astrologiques (lien) !

Qui plus est, des résultats… divergents ! (lien)

Les graphes « bruts » du Baromètres Voltaire® 2019 à propos de l’astrologie

En page 25 :

Lire la suite

8-10 Novembre 2019 : conférences à Quéven, Nantes et Rennes

Du 8 au 11 novembre prochain, j’aurai le plaisir de parcourir une partie de la Bretagne, à l’initiative de l’ASSCO, l’Association pour le Scepticisme SCientifique de l’Ouest !

A cette occasion, je donnerai trois conférences sur l’analyse critique de l’astrologie.

Inscrivez-vous bien à l’événement, c’est dans la limite des places disponibles.

Le vendredi 8 novembre à (18h30) : Esprit [critique] : Que sait-on VRAIMENT de l’astrologie ?, pour la Médiathèque Les Sources, Queven (56)

Le samedi 9 novembre à 13h30 : Astres ou points virtuels ? La consistance de l’astrologie, à la Médiathèque Jacques Demy (salle Jules Valles), Nantes (44)
Inscriptions en cliquant ici.

Le dimanche 10 novembre à 14h : Que sait-on VRAIMENT de l’astrologie ?, au café des Champs Libres, Rennes (35)
Inscriptions en cliquant ici.

Affiche Esprit critique_astrologie_08112019_vdef Affiche ASSCO  

Lire la suite

Août/septembre, Méta de Choc : Métacognition et analyse critique de l’astrologie

Du 16 août au 13 septembre, Elisabeth Feytit met en ligne les cinq podcasts que nous avons enregistrés en juin pour Méta de Choc, LE podcast de la métacognition.

De quoi entrer dans le plus grand détail des questions (façon sceptique et connaissance de la connaissance), de la déconversion d’un croyant, de son initiation chaotique au scepticisme puis de son implication pour la promotion de l’esprit critique et de la démarche scientifique.

Un grand merci à Elisabeth pour avoir réussi, grâce à sa rigueur et sa ténacité, à faire ressortir le meilleur de mes réflexions sur le sujet après presque sept heures consécutives d’entretien !

Au programme
1- L’astrologie, une pratique aux multiples facettes
2- De l’initiation à l’engagement total
3- Quand la critique s’impose
4- La croyance face au réel
5- L’heure du bilan

Tous les timescodes permettant d’accéder directement aux contenus des cinq podcasts sont indiqués sur cette page (lien) mais aussi sous chacune des vidéos Youtube.

16/08 : L’astrologie, une pratique aux multiples facettes, L’astrologie ça marche ! Trop. SHOCKING 11.1/5 (sur Youtube)

23/08 : Lire la suite

1/5 : Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter (zététique)

01 Jack a

Suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février dernier au Play Azur Festival de Nice, j’ai été contacté par Loan Tan, du blog d’Air & d’Encre. Intéressé par le contenu de mon intervention, il souhaitait le partager avec ses lecteurs, lesquels ont déjà pu découvrir les coulisses des studios Harry Potter ou explorer Londres à la recherche des lieux de tournages de la saga (je vous y encourage).

J’ai donc accepté de répondre à ses questions et, leur contenu dépassant le cadre de la conférence, nous avons décidé de partager les réponses entre nos deux sites internet.

Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter :

1/5 : Introduction à la zététique

Lire la suite

Ultima Thulé : espace et zététique, la paréidolie au quotidien

Hier ont commencé à circuler les premières images de qualité de l’objet (486958)2014MU69, plus connu sous l’appellation Ultima Thulé.

Ce lointain objet de la ceinture de Kuiper vient d’être approché par la (fabuleuse) sonde New Horizons lancée il y a quelques années par la NASA, et qui nous avait déjà gratifiés de magnifiques images de Pluton.

Situé à 6 milliards de kilomètres de la Terre, la forme de l’objet est surprenante et, du fait qu’elle ne ressemble à rien de ce à quoi on s’attendait (un objet plutôt monolithique), notre cerveau est plus que jamais enclin à y chercher des formes familières. Les premières associations n’ont pas tardé : dès la conférence de presse, Alan Stern a comparé la forme de l’objet à celle d’un bonhomme de neige.

Qu’en pensez-vous ? Résultant manifestement de l’assemblage de deux corps différents, Ultima (le gros corps) et Thulé (le petit), Ultima Thulé ressemble-t-il plus à un bonhomme de neige ou bien…

Une religieuse au chocolat (ou parfum au choix) ? 😀

Un robot Starwars ? Lire la suite