Vidéo : Origine des horoscopes en France (oubliez tout ce que vous avez imaginé)

Les grandes lignes de mon enquête sur l’origine des horoscopes de presse en France sont en ligne sous forme d’une conférence : oubliez tout ce que vous avez pu imaginer sur le sujet, c’est bien plus sur-réaliste encore !

Quel est l’intérêt de traiter un tel sujet ? C’est l’objet du premier slide de la conférence, vous verrez que le sujet pose de nombreuses questions et permet de mettre en avant une escroquerie à grande échelle et même, probablement, internationale. De nombreux fakirs et « professeurs » sévirent dans les années 30 en escroquant des millions de Français. Tout ceci se termina par deux séries de grands procès.

Les astrologues ont-ils profité de l’activité de ces escrocs qui utilisèrent les portraits des signes astrologiques comme technique d’amorçage ? Le premier horoscope signe par signe est-il la dernière technique de manipulation de l’époque imaginée par Wallace Elroy en 1937 ? A quelques mois près, a-t-il copié l’idée sur l’anglais Naylor dont nous avons déjà présenté les conditions discutables dans lesquelles il devint célèbre quelques années avant de créer ou recréer ce format ?

Un grand merci aux Skeptics In The Pub pour l’invitation, c’est toujours un plaisir de monter à Bruxelles.

Le plan de la conférence est le suivant (liens sous la description de la vidéo) :

La vidéo ci-après :

Lire la suite

Publicités

Dans Ciel & Espace 560 : les grands écarts de l’astrologie marsienne

Mon premier horoscope (sceptique) paraît dans le Ciel & Espace (numéro 560) de cet été !
La rédaction se délocalise en effet sur la planète rouge pour vous décrire les conditions de vie sur place. Vous aurez ainsi accès au premier horoscope établi depuis Mars (soit pour le 6 juillet 2218) et… la critique qui en découle, mince alors ! L’astrologie terrienne est-elle vraiment exportable sur Mars ? Un sceptique (que je connais) s’exprime sur le sujet et rappelle comment, en astronomie, nos évidence terriennes passent leur temps à voler en éclat dès lors qu’on s’éloigne de la planète bleue…
Pour l’astrologie, le fait que Mars ne soit plus dans le ciel annonce-t-il une nation pacifique ?
Ce serait sans compter les symbolismes (peur panique & terreur) des petites lunes de Mars…
De plus, la Terre devient mobile dans le ciel marsien (avec de belles conjonctions Mercure / Vénus / Terre renouvelant un vrai problème physique déjà présent vu d’ici)
Qu’est-ce qu’une année de douze mois (« donc » douze signes astrologiques) sans lune qui présente ses phases en presque un douzième de l’année ?
Etc.
—-
Version papier en kiosque à partir du 13 juillet, version numérique à commander ici (N°560) :

Lire la suite

20 petites vidéos : extraits de conférences

Si vous n’avez pas 2h devant vous, j’ai créé une playliste d’une vingtaine de petites vidéos (environ 5 minutes chacune) reprenant les parties de ma conférence « L’astrologie et la science : y a-t-il du vrai ? ».
En cliquant sur le menu en haut à gauche de la miniature vous avez accès à la liste des sujets traités (consistance des astres, cohérence des symbolismes, milieu astrologique, expérimentations, créativité, fécondité du faux (« mais ça marche ! »), quelques pièges de la complexité, questions du public, etc.

Pour y accéder en plein écran, ainsi qu’à toutes mes playlistes de vidéos (astronomie, histoire de l’astronomie, Tous sur orbite, espace, time laps, analyses critiques de l’astrologie, Etienne Klein, Gérald Bronner, etc.) , il suffit de cliquer ici : Astroscept/icisme (Youtube) .

Lire la suite

Astronomie vs Astrologie (l’heure du doute N°9)

J’étais l’un des invités de Nichoax pour l’émission de ce 14 juin 2017.
L’entretien n’a pas pu être diffusé en intégralité, vous pouvez néanmoins y accéder ici, sur mon compte Youtube (on y parle aussi constellations), soit une dizaine de minutes supplémentaires (à la fin).

Lire la suite

Conférence (06/06) : les travaux astronomiques de Kepler (1571-1630)

Ce 6 juin 2017, je donnerai la troisième conférence du cycle consacré à une introduction à l’histoire de l’astronomie (en collaboration avec la médiathèque de Saint-Priest, 69).

Le génial et inclassable astronome Kepler vécut au tournant des 16e et 17e siècles. Il croisa Tycho Brahé et dépassa Copernic, qui avait publié son modèle héliocentrique en 1543. D’illuminations quasi mystiques (à l’origine par exemple de son premier ouvrage) en calculs interminables mais rigoureux, Kepler réussit à faire passer l’astronomie de la géométrie à la physique. il fut le premier, en effet, à y introduire le concept de force. Et puis, Dieu, le Grand Architecte du Cosmos, n’a-t-il pas caché dans la nature des lois mathématiques que seuls les esprits les plus pénétrants et persévérants seront aptes à découvrir et comprendre ? A-t-il construit les proportions du monde sur le squelette invisible des 5 solides platoniciens imbriqués les uns dans les autres ?

Pour géolocaliser l’artothèque de Saint-Priest, où se déroulera la conférence, vous pouvez cliquer ici. L’entrée se situe à quelques mètres de l’arrêt de tram T2 (Saint-Priest Hôtel de ville).

Dates des prochaines conférences en cliquant ici : agenda / événements

.

flyr-recto1flyer-verso1

Lire la suite

Youtube (chaîne Hygiène Mentale) : astrologie, les mauvaises critiques

Une (petite) partie de mon livre a été utilisée par Christophe, membre de l’observatoire zététique et vidéaste de la chaîne Youtube Hygiène Mentale consacrée à l’application de l’esprit critique et de la démarche scientifique aux affirmations extraordinaires . Elle débute d’ailleurs par un petit exercice d’humilité.
Au-delà des horoscopes, des constellations et des expérimentations, il y a bien plus dans cet ouvrage , par exemple des problématiques nouvelles par rapport à ce que l’on trouve d’habitude.

Lire la suite

Conférence (14/02) : les origines de l’astronomie en Mésopotamie

Les flyers viennent tout juste d’arriver.

Le 14 février prochain, je donnerai la première conférence d’un cycle consacré à une introduction à l’histoire de l’astronomie (1er semestre 2017), en collaboration avec la médiathèque de Saint-Priest (69).

On découvrira les questionnements un peu exotiques formulés en ces périodes (~ 1500 à 500 avant notre ère) qui précédèrent la brillante période Grecque. On découvrira aussi les premières tentatives de repérage astronomique en des temps où la géométrie céleste n’existait pas encore. La référence à la ligne d’horizon reste alors le moyen le plus simple de mesurer les mouvements des astres… quand ils se lèvent ou se couchent.

C’est peut-être dans ce cadre très pragmatique que l’idée du zodiaque des signes astrologiques a pris naissance pour des raisons absolument non astrologiques. Il est autant l’aboutissement inattendu de près de 1000 ans de recherches de régularités que le point de départ de l’astronomie antique qui règnera après les Grecs.

Pour géolocaliser l’artothèque de Saint-Priest, où se déroulera la conférence, vous pouvez cliquer ici. L’entrée se situe à quelques mètres de l’arrêt de tram T2 (Saint-Priest Hôtel de ville)

Dates des prochaines conférences en cliquant ici : agenda / événements

.

flyr-recto1flyer-verso1

Lire la suite