Ultima Thulé : espace et zététique, la paréidolie au quotidien

Hier ont commencé à circuler les premières images de qualité de l’objet (486958)2014MU69, plus connu sous l’appellation Ultima Thulé.

Ce lointain objet de la ceinture de Kuiper vient d’être approché par la (fabuleuse) sonde New Horizons lancée il y a quelques années par la NASA, et qui nous avait déjà gratifiés de magnifiques images de Pluton.

Situé à 6 milliards de kilomètres de la Terre, la forme de l’objet est surprenante et, du fait qu’elle ne ressemble à rien de ce à quoi on s’attendait (un objet plutôt monolithique), notre cerveau est plus que jamais enclin à y chercher des formes familières. Les premières associations n’ont pas tardé : dès la conférence de presse, Alan Stern a comparé la forme de l’objet à celle d’un bonhomme de neige.

Qu’en pensez-vous ? Résultant manifestement de l’assemblage de deux corps différents, Ultima (le gros corps) et Thulé (le petit), Ultima Thulé ressemble-t-il plus à un bonhomme de neige ou bien…

Une religieuse au chocolat (ou parfum au choix) ? 😀

Un robot Starwars ? Lire la suite

Publicités

3 nov 2018 aux Rencontres de Ciel & Espace (Cité des sciences)

J’interviendrai en fin de journée le samedi 3 novembre prochain à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, à l’occasion des Rencontres de Ciel & Espace (cliquez ici).

Le thème qui a été retenu est le suivant : Pourquoi l’astrologie traverse-t-elle le temps ?

On a l’habitude de justifier la longévité de l’astrologie en listant les motivations de ceux qui la pratiquent et y croient (peur du lendemain, manque de culture scientifique, contextes sociaux, options métaphysiques voisines, etc.). Mais on évoque beaucoup moins les raisons qui pérennisent, au quotidien, la croyance en l’astrologie. Notre cerveau étant victime de nombreux biais cognitifs,

La vidéo est maintenant en ligne :

Lire la suite

Esprit critique, biais et pièges de l’intuition

Je suis très satisfait de cette conférence ludique que j’ai donnée cet été pour l’association Mensa France sur le thème « Esprit critique, biais et pièges de l’intuition ». En pleine période de vacances, j’ai souhaité que le contenu (de nombreux visuels) donne lieu à un moment à la fois sérieux mais aussi plein de bonne humeur, car plein de surprises. Pour une fois, je ne traite pas d’analyse critique de l’astrologie 😉 !

Les HQI ou « hauts quotients intellectuels » sont en règle générale forts confiants en leurs intuitions, celles-ci peuvent pourtant les tromper parfois. Il est donc fondamental de s’interroger sur certaines conditions dans lesquelles nous pouvons tous être victimes des fonctionnements naturels de… notre propre cerveau.

J’aimerais donc partager avec vous quelques questionnements fascinants en lien avec le champ de ce qu’on appelle les biais cognitifs. N’hésitez pas à partager si vous pensez, comme moi, que c’est important.

1ere partie : quelques illusions visuelles (formes, couleurs, profondeur), dont les paréidolies
2e partie : certaines limites de nos perceptions et mémoire nous obligent à une représentation incomplète du monde. Quelles conséquences surprenantes cela peut-il avoir sur nos manières d’être ou de penser au quotidien ?
3e partie : quand on a établi une corrélation, quoi de plus frustrant qu’un sceptique qui nous répond « c’est juste le hasard » ?! Ce « hasard » est-il magique (pas de causalité donnée) ? Un support idéal pour pouvoir rester dans l’ignorance ? Le résultat imprévisible d’un surnombre ?

Lire la suite