Avant-propos

<<< Précédent : Une lente dé-conversion…                      Suivant : Sommaire général >>>

Science des astres ?!

 Cet ouvrage est le premier fruit d’une histoire d’homme, d’un parcours complexe. Il me faut avouer que le résultat va bien au-delà de ce que j’avais espéré il y a maintenant quatre ou cinq ans quand je rédigeais, mû par l’inspiration d’une idée prometteuse, une page et demie sur le thème « astrologie : science des astres ? ». Je me rendais compte en effet que dans cette expression de trois mots qu’utilisent certains astrologues pour qualifier la discipline, il y en a… trois qui posent problème à qui connaît aussi l’astronomie : « science », « des », « astres » ! Or, ce qui était un chapitre parmi d’autres consacrés déjà à une rénovation de l’analyse critique de l’astrologie, constitue maintenant le corps de cet ouvrage. J’examinerai donc l’astrologie en trois temps, ce qui me permettra de reprendre les choses à zéro sur bien des points en les rendant, je l’espère, plus accessibles :

  • « SCIENCE» des astres ? : contenus des débats, environnement social, fécondité du faux, fondements et méthodologie, expérimentation, brainstorming.
  • Science « DES» astres ? : le ciel des astrologues (et celui des astronomes).
  • Science des « ASTRES »? : la nature des composantes du système astrologique.

Ces trois parties sont précédées d’une discussion minutieuse des problématiques renvoyant aux constellations et aux signes astrologiques.

Pastilles, illustrations et index

PastillesParce que certaines réflexions ne nécessitent pas forcément une lecture intégrale, les pastilles étoilées parsèment l’ouvrage afin de permettre un survol inspiré, voire aléatoire. Elles indiquent les problématiques ou des remarques de premier plan.

Les illustrations permettent aussi ce survol inspiré via leurs légendes. Parce que l’astrologie est une discipline très technique elles sont nombreuses et, pour certaines, inédites. Elles aideront le lecteur

  • à mieux appréhender les nombreux questionnements générés par cette analyse critique innovante
  • à déchiffrer la technique astrologique comme le fait le praticien astrologue
  • à saisir les questions astronomiques telles qu’elles se présentent à l’astronome
  • à se représenter les choses telles qu’elles sont vues par l’historien.

L’index à la fin de cet ouvrage est très pratique pour concentrer ses recherches sur tel ou tel point particulier. On trouvera par exemple dix-huit entrées pour « constellation », quinze pour « prédiction » seize pour « méthodologie », trente pour « validité », trente-huit pour « complexité », ou trente-neuf pour « interprétation » !

Les conclusions proposent un panorama global des problématiques abordées.

 Les fils de couleur

Parce que l’astrologie et son analyse critique sont très techniques, et inspiré par l’excellente initiative du festival annuel d’astronomie de Fleurance, j’ai choisi d’échelonner les difficultés en fils vert, bleu puis rouge.
Les problématiques seront présentées dans le fil vert, avec déjà quelques conséquences. Elles seront continuées dans le fil bleu puis complétées dans le fil rouge.
Forts des premiers apports du fil vert, les chapitres du fil bleu débuteront une analyse critique de… la critique elle-même. Parmi tous les bons, certains mauvais arguments polluent en effet les débats.
Les premiers chapitres du fil rouge terminent ceux des fils précédents. Si technique et « marchant » si bien au quotidien, il est incompréhensible que l’astrologie soit si bancale, quel que soit le plan théorique par lequel on l’aborde.
Armé des fils précédents, je pourrai modéliser différemment la pratique de l’astrologie et, de façon surprenante, ordonner les analyses critiques autour de la question de l’outil astrologique. Tout un programme dont la question du brainstorming sera la clé.

<<< Précédent : Une lente dé-conversion…                      Suivant : Sommaire général >>>

Publicités