5/5 Astronomie et astrologie dans la saga Harry Potter

Je continue de répondre aux questions de Loan Tan, du site d’Air & d’Encre, suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février 2019 au Play Azur Festival de Nice en compagnie d’Arnaud Thiry (Astronogeek).

5/5 J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ?

Dans cette cinquième et dernière partie de notre dossier, nous nous attaquons à la conséquence des parties précédentes : peut-on déterminer maintenant si J.K. Rowling a pratiqué l’astrologie ? Sur le site d’Air&d’Encre, vous pouvez trouver mes réponses aux deux premières questions de Loan Tan.

Loan Tan : Les aventures de Harry Potter se déroulent dans le monde des sorciers. J.K. Rowling aborde un grand nombre de sujets plus ou moins magiques et ésotériques par nature. Vous ne vous demandez pas si elle a pratiqué la magie, pourquoi vous demander alors si elle a pratiqué l’astrologie ?

Lire la suite

4/5 : Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter (l’astrologie)

Je continue de répondre aux questions de Loan Tan, du site d’Air & d’Encre, suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février dernier au Play Azur Festival de Nice en compagnie d’Arnaud Thiry (Astronogeek).

4/5 L’astrologie dans Harry Potter, première partie

Dans la quatrième partie de ce dossier, nous nous attaquons au sujet principal et posons la question de la présence de l’astrologie, mais surtout de la forme que prend sa présentation, dans la saga Harry Potter. Sur le site d’Air&d’Encre, vous pouvez trouver mes réponses aux deux premières questions de Loan Tan.

Lire la suite

3/5 : Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter (l’astronomie)

Je continue de répondre aux questions de Loan Tan, du site d’Air & d’Encre, suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février dernier au Play Azur Festival de Nice en compagnie d’Arnaud Thiry (Astronogeek).

3/5 : L’astronomie dans Harry Potter (compléments)

 

A la lecture des ouvrages de la saga Harry Potter, force est de constater que l’astronomie est présentée de façon assez déroutante pour le passionné d’astronomie que je suis. Les satellites de Jupiter ont l’air d’avoir retenu l’attention de J.K. Rowling, la pédagogie du par cœur aussi, l’astronomie dans HP est surtout une astronomie « cosmographique », d’observation, si l’on préfère. Aujourd’hui l’astronomie est pourtant devenue une astro-physique pour laquelle on ne peut éviter ni la question des causes physiques ni l’histoire de la discipline, points clés à mon sens de toute pédagogie dans le domaine.

Lire la suite

2/5 : Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter

Je continue de répondre aux questions de Loan Tan, du site d’Air & d’Encre, suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février dernier au Play Azur Festival de Nice en compagnie d’Arnaud Thiry (Astronogeek).

2/5 : Introduction à l’astronomie et à l’astrologie

Lire la suite

1/5 : Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter (zététique)

01 Jack a

Suite à ma conférence « Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter : J.K. Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? » donnée le 9 février dernier au Play Azur Festival de Nice, j’ai été contacté par Loan Tan, du blog d’Air & d’Encre. Intéressé par le contenu de mon intervention, il souhaitait le partager avec ses lecteurs, lesquels ont déjà pu découvrir les coulisses des studios Harry Potter ou explorer Londres à la recherche des lieux de tournages de la saga (je vous y encourage).

J’ai donc accepté de répondre à ses questions et, leur contenu dépassant le cadre de la conférence, nous avons décidé de partager les réponses entre nos deux sites internet.

Astrologie et astronomie dans la saga Harry Potter :

1/5 : Introduction à la zététique

Lire la suite

Ultima Thulé : espace et zététique, la paréidolie au quotidien

Hier ont commencé à circuler les premières images de qualité de l’objet (486958)2014MU69, plus connu sous l’appellation Ultima Thulé.

Ce lointain objet de la ceinture de Kuiper vient d’être approché par la (fabuleuse) sonde New Horizons lancée il y a quelques années par la NASA, et qui nous avait déjà gratifiés de magnifiques images de Pluton.

Situé à 6 milliards de kilomètres de la Terre, la forme de l’objet est surprenante et, du fait qu’elle ne ressemble à rien de ce à quoi on s’attendait (un objet plutôt monolithique), notre cerveau est plus que jamais enclin à y chercher des formes familières. Les premières associations n’ont pas tardé : dès la conférence de presse, Alan Stern a comparé la forme de l’objet à celle d’un bonhomme de neige.

Qu’en pensez-vous ? Résultant manifestement de l’assemblage de deux corps différents, Ultima (le gros corps) et Thulé (le petit), Ultima Thulé ressemble-t-il plus à un bonhomme de neige ou bien…

Une religieuse au chocolat (ou parfum au choix) ? 😀

Un robot Starwars ? Lire la suite

Dans Ciel & Espace 560 : les grands écarts de l’astrologie marsienne

Mon premier horoscope (sceptique) paraît dans le Ciel & Espace (numéro 560) de cet été !
La rédaction se délocalise en effet sur la planète rouge pour vous décrire les conditions de vie sur place. Vous aurez ainsi accès au premier horoscope établi depuis Mars (soit pour le 6 juillet 2218) et… la critique qui en découle, mince alors ! L’astrologie terrienne est-elle vraiment exportable sur Mars ? Un sceptique (que je connais) s’exprime sur le sujet et rappelle comment, en astronomie, nos évidence terriennes passent leur temps à voler en éclat dès lors qu’on s’éloigne de la planète bleue…
Pour l’astrologie, le fait que Mars ne soit plus dans le ciel annonce-t-il une nation pacifique ?
Ce serait sans compter les symbolismes (peur panique & terreur) des petites lunes de Mars…
De plus, la Terre devient mobile dans le ciel marsien (avec de belles conjonctions Mercure / Vénus / Terre renouvelant un vrai problème physique déjà présent vu d’ici)
Qu’est-ce qu’une année de douze mois (« donc » douze signes astrologiques) sans lune qui présente ses phases en presque un douzième de l’année ?
Etc.
—-
Version papier en kiosque à partir du 13 juillet, version numérique à lire (ou commander) ici (N°560) :

Lire la suite