Des pages, des disques et des courts-métrages : la naissance des horoscopes de presse (3e partie / 7) !

La première partie de ce dossier comptant la naissance des horoscopes de presse nous a permis de décrire comment la naissance d’un Royal Baby, la princesse Margaret (petite sœur d’Elizabeth II, encore reine d’Angleterre) a été l’occasion de l’entrée de l’astrologie dans la presse à grand tirage. La seconde partie a décrit comment un concours de circonstances, autour du crash du dirigeable britannique R101, a fait la célébrité soudaine de l’astrologue Naylor. Comment, aussi, il a provoqué la création de la première rubrique astrologique hebdomadaire dans une revue non astrologique. Mais l’horoscope de presse dans sa forme actuelle n’était pas encore là.

La grande notoriété de Naylor

Avec internet, aujourd’hui omniprésent, nous sommes habitués aux multiples supports de diffusion de l’information, qu’ils soient écrits, audio ou vidéo. Ce n’est évidemment pas le cas au début des années 30. Enfin… est-ce bien certain ? Comment Naylor va-t-il diffuser ses textes astrologiques ? Nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

01 Chap02 18

Naylor publiera des prédictions annuelles jusqu’à sa mort, en 1952

Il commencera, certes, par publier des prédictions annuelles ainsi que des livres très ciblés décrivant comment l’astrologie révèlerait, au choix (!) « quel type de femme constitue la meilleure épouse », « quel type d’homme fait le meilleur mari » ou même « comment les étoiles peuvent vous guider vers les meilleures professions ». Mais, contrairement à ce que l’on pourrait attendre, Naylor va diffuser ses textes sur des supports bien différents.

Une petite recherche chez les collectionneurs de… disques vinyles, permet en effet de mettre à jour l’existence de 78 tours astrologiques datant de 1933 ! Sur cet ancêtre du CD et des vinyles 45 et 33 tours, on peut lire les deux faces qui, pour des durées de 5 à 7 minutes environ, permettent d’entendre la voix (fluette et plutôt soporifique) de Naylor !

Les recto et verso d’une pochette de disque.

Les recto et verso d’une pochette de disque.

Des thèmes proches des livres et toujours pas vraiment scientifiques (!) y sont abordés comme… « Comment choisir son mari ?« . Sous le titre « Ce que présagent vos étoiles de naissance, par le fameux astrologue R.H. Naylor, si vous êtes né en… » chacun peut entendre ses descriptions et prédictions astrologiques, toujours selon son mois de naissance. En écoutant en ligne ces enregistrements très kitchs et encore un tantinet flatteurs (plusieurs sont accessibles en cliquant ici), on entend Naylor expliquer par exemple que :

« Les individus nés en décembre sont les invités de Noël du ciel pour le monde. Les dames sont des cadeaux du ciel parfois… un peu chers. (…) Ceux nés vers la fin du mois sont moins aventureux que ceux du début » ou (mon passage préféré) « S’ils ne montent pas des chevaux, ils parient sur les chevaux. S’ils ne parient pas sur les chevaux, ils aiment tout de même les chevaux. Les personnes de décembre vivent longtemps et… meurent toujours heureuses« . Pas sûr cette fois que tous les Sagittaires se retrouvent dans ce portrait !

Ce format donna d’ailleurs lieu en 1934 à une parodie par Sandy Powell (What the stars foretell (1934)). Ce célèbre humoriste diffusait lui aussi ses productions sur 78 tours (7,5 millions d’exemplaires vendus entre 1929 et 1942).

Mais, mieux que les astrologues de 2016, Naylor va profiter d’un autre support de diffusion de masse : le cinéma ! Dans les années 30 en effet, la télévision n’est pas encore popularisée et les actualités se suivent dans les salles. En 1931, Pathé avait déjà lancé une succession de nouvelles à connotation ésotérique, présentées par l’astrologue multitâches Gabriel Dee. De la même façon, de véritables courts-métrages de plus de huit minutes de durée vont littéralement mettre en scène les textes de Naylor.

01 Chap02 22Quelques images extraites de
Ce que les étoiles annoncent : quelques mots pour les enfants du Verseau.
Le certificat montre que le petit film a passé l’étape de la censure !

Introduits par une musique dramatique, ils reprennent la trame de Dee en s’adressant explicitement, cette fois, aux personnes de tel ou tel signe astrologique. Un comédien professionnel énonce maintenant le texte de manière plus convaincante. Par exemple, sur des images présentant la faucille et le marteau puis la croix nazie et l’étoile juive, on prédit aux enfants du Verseau qu’ils seront tentés, en 1934, par des engagements politiques dangereux. Ce serait dû aux influences de Saturne et Uranus.

La musique devient plus douce et une jeune femme apparaît : « destinée à la solitude de l’esprit » par son signe astrologique, elle erre seule dans la forêt et se dénude presque car elle est insouciante des réalités matérielles de ce monde. Puis on la retrouve en train de siroter un verre de vin avec un air hagard qui, contrairement aux apparences, n’est pas dû à l’ivresse. « Donnant une fausse impression de passivité à leur entourage, les personnes du Verseau sont en fait activement concentrées sur leurs pensées » ! Tout s’explique !

L'apparence des natifs du Verseau est trompeuse...

L’apparence des natifs du Verseau est trompeuse !

J’ai préparé un extrait sous-titré en français :

Les différents supports utilisés par Naylor lui permettent donc de toucher des millions de personnes qui, toutes, ne lisent pas le Sunday Express. On pourra consulter la vidéo consacrée aux natifs de la Vierge

Mais c’est un autre facteur, encore, qui va permettre à Naylor et à l’astrologie d’être connus bien au-delà des frontières du Royaume-Uni !

Quatrième partie (cliquez ici) : syndication, concurrence, le tout 1e horoscope anglais

A suivre : réception par l’astrologie savante (5e) ; la guerre aura-t-elle lieu ? (6e) ; la valeur générale des prédictions et les circonstances du succès (7e).

Pour en savoir plus
Astrologie : la fin des mystères, éditions Mensa France, 2016, chapitre 2.

© Serge Bret-Morel

Autrefois astrologue, maintenant membre actif de l’association sceptique Observatoire Zététique, titulaire aussi d’un master en histoire et philosophie des sciences, Serge Bret-Morel travaille depuis plus de dix ans sur la question de l’analyse critique de l’astrologie.

Publicités