Une princesse, un crash, des morts : la naissance des horoscopes de presse (2e partie / 7) !

La première partie de ce dossier sur l’apparition des horoscopes de presse nous a permis de décrire comment la naissance d’un Royal Baby, la princesse Margaret (petite sœur d’Elizabeth II, encore en fonction) a été l’occasion, un peu par hasard, de l’entrée de l’astrologie dans la presse à grand tirage.

Le jour de gloire !

L’article de l’astrologue Naylor « Êtes-vous né en octobre ? » paraît donc le 5 octobre 1930. C’est à partir de là que tout s’emballe. En même temps que des tremblements de terre, Naylor annonce qu’un aéronef Britannique sera en danger entre le 8 et le 15 octobre. En effet, alourdi par une pluie incessante et secoué par le vent, le ballon dirigeable Britannique R101 s’écrase le jour même de la publication de la prédiction !

Le Sunday Express publiant à un million d’exemplaires, Naylor devient donc célèbre du jour au lendemain ! Pourtant, pourtant… la date du crash n’appartient pas à période prévue (5 octobre contre « du 8 au 15 »). Comment Naylor justifie-t-il, après-coup, son succès ?

Seule la première partie de ce dossier est encore disponible en ligne

Pour en savoir plus :

Le livre : Astrologie : la fin des mystères, éditions Mensa France, 2016, chapitre 2 (30 pages).
La conférence : L’apparition cocasse des horoscopes de presse
Le dossier paru dans la revue Le Québec Sceptique : L’origine des horoscopes de presse

Nous en avons parlé aussi à ce moment de l’émission en live de la Tronche en Biais.

Quelques illustrations :

Le terrible crash du R101

Le terrible crash du R101

La pleine lune du 7 octobre 1930, lieu du crash du R101

La pleine lune du 7 octobre 1930, lieu du crash du R101

Troisième partie (cliquez ici) : la grande notoriété de Naylor

A suivre :  la concurrence s’organise et le 1e horoscope (4e) ; réception par l’astrologie savante (5e) ; la guerre aura-t-elle lieu ? (6e) ; la valeur générale des prédictions et les circonstances du succès (7e).

—–

Ce dossier n’est plus disponible en ligne

Pour en savoir plus, trois possibilités

Le livre : Astrologie : la fin des mystères, éditions Mensa France, 2016, chapitre 2 (30 pages).
La conférence : L’apparition cocasse des horoscopes de presse
L’article paru dans la revue Le Québec Sceptique : L’origine des horoscopes de presse

Publicités