Présentation

<<< Précédent : Intervention publique, interview                 Suivant : Le livre (extraits) >>>

Présentations

.

1- De ce site internet

Depuis 2016, Astroscept.com prend la suite de L’astrologie et la raison.net que j’ai créé à au retour de mon master en histoire et philosophie des sciences (Paris I – la Sorbonne) et nourri de fin 2006 à fin 2011 quand j’étais encore… un tenant de l’astrologie. J’étais alors insatisfait de la fragilité des fondements et arguments en provenance du monde astrologique, tout comme de la méconnaissance généralisée de la critique sceptique, laquelle n’était pas à rejeter intégralement. Il me paraissait donc évident qu’une analyse critique devait être produite depuis l’intérieur de l’astrologie. Mon site se présentait donc comme « L’astrologie face elle-même, bilan et prologue à une rénovation de l’analyse critique ». Projet réussi !
Mon travail est même allé bien au-delà de mes espérances mais je n’en vivais pas. En 2012, j’ai voulu produire un écrit à publier avant de décider si je tournerais définitivement la page, ou pas, de cette aventure commencée au début des années 2000. La rédaction de mon manuscrit m’a permis de poser et mettre en ordre une partie des idées développées au long des 139 articles de ce qui est devenu pour moi « mon vieux site internet ».
Ce travail m’a aussi fait passer définitivement du côté sceptique et a donné lieu à la publication du livre Astrologie : la fin des mystères (tome 1, mars 2016) paru aux éditions Mensa France (mais qui a failli paraître aux éditions Matériologiques). Une véritable introduction progressive, pour le néophyte comme pour le connaisseur (sic la revue Ciel&Espace), à l’analyse sceptique pointue de l’astrologie.

2- De mon travail

Ce travail n’est pas comme les autres. En effet, ni nème défense miraculeuse de l’astrologie ni nème critique militante, il constitue au contraire un bilan général permettant d’innover réellement dans la compréhension des processus en cours dans l’adhésion à astrologie. En cela, ce travail est novateur.

Directement vers le contenu du livre : cliquez ici.

Je donne des cours de mathématiques et suis membre de l’Observatoire Zététique, une association dite « sceptique ». Son objectif est de promouvoir la démarche scientifique via les questions dites paranormales. Par exemple en soumettant au test scientifique les praticiens qui le souhaitent, ou bien en procédant à l’analyse critique systématique des prétentions des tenants du paranormal. Mais il se trouve aussi que, naguère, j’ai été membre du bureau de l’association d’astrologues FDAF avant de m’en éloigner progressivement.
Dans le même temps, mon cursus en sciences exactes puis philosophie puis histoire et philosophie des sciences (sur les travaux de l’astronome Kepler) m’a permis de développer une approche originale des questions astrologiques.
Fort de ces compétences rarement réunies, il m’est possible d’entrer dans le détail des pratiques astrologiques sans les caricaturer (je les connais de l’intérieur) mais sans non plus les enjoliver. Ceci afin de préciser certaines analyses, d’en remettre en question quelques unes, mais aussi (surtout ?) d’en produire de nouvelles. Pour cela je vais reprendre à zéro, pour les examiner plus clairement, nombre de fondements techniques et historiques de l’astrologie. Le questionnement qui me guidera tout au long de ce travail sera le suivant : en parallèle aux innombrables manquements de l’astrologie, comment l’astrologue peut-il encore croire en un lien entre les astres et les hommes ? Qu’entend-il par le sempiternel « ça marche ! » asséné durant les débats ? Pourquoi lui répond-on du tac au tac que, au contraire, « ça ne marche pas ! » ?

La question des biais cognitifs sera primordiale : quelles sont les erreurs présentes dans la pratique astrologique mais dont l’astrologue n’a pas conscience ? Comme un ver dans la pomme, ces erreurs systématiques peuvent être à l’origine de véritable « biais » dans l’interprétation astrologique. C’est la définition d’un biais cognitif. Un exemple ? Quand un astrologue interprète a posteriori une carte astrologique et retient une configuration, il va évaluer sa rareté à sa « probabilité » de présence (ou presque) au bon moment. Or, du fait que d’autres configurations permettent en général de supporter la même interprétation, cette intuition de rareté est à chaque fois erronée. L’astrologue peut donc continuer de s’émerveiller par erreur à partir de configurations qui ne sont pas rares mais qu’il accueille comme telles.

Les pages de ce site donnent accès à quelques extraits de mon ouvrage afin que chacun puisse se faire une idée plus juste de ce qui pourrait apparaître comme un travail étrange, voire suspect. Les liens présents en haut et au bas de chaque page permettent de le parcourir dans l’ordre.

Mon travail étant devenu très visuel, on aura accès aussi à quelques unes des nombreuses illustrations parlantes qui en sont issues : elles sont parfois plus claires qu’un long texte.

Vers le contenu du livre : cliquez ici.

<<< Précédent : Intervention publique, interview                 Suivant : Le livre (extraits) >>>

Publicités