Quand les horoscopes avaient échappé aux astrologues (XIXe siècle)

Il y a presque un an et demi, j’ai voulu retrouver les tout premiers horoscopes de presse en allant vérifier les sources de la seule étude qui y consacre un chapitre. Le retour des astrologue, enquête-diagnostic (lien 1) dirigée par Edgar Morin et Claude Fischler fut publiée à la fin des années 60 et rééditée 10 ans plus tard sous le titre La croyance astrologique moderne, diagnostic sociologique, (lien 2). Mais ce qui devait être une simple vérification de sources s’est mué en une véritable enquête, jalonnée de plusieurs rebondissements. L’étude renvoyait aux années 30 mais j’ai pu, finalement, remonter beaucoup plus loin.

Et me suis très vite heurté à une difficulté inattendue. Lire la suite

Publicités

Traitement de l’information : croyance et scepticisme dans les recherches Google (+ biais de confirmation)

Le saviez-vous ?
En cherchant « horoscope » dans Google, vous ne trouverez aucun lien vers un site sceptique militant parmi les 14 premières pages de résultats !
Si vous tapez « astrologie », vous verrez que la page Wikipedia correspondante est clairement pro-astrologie, tout comme l’article éponyme du dictionnaire Larousse.
Avec « zodiaque » vous constaterez que les définitions du terme dans les différents dictionnaires, qui apparaissent en premier, sont toutes techniquement erronées.

Dans son livre La démocratie des crédules, le sociologue Gérald Bronner a déjà pointé, il y a quelques années, les dérives induites par la grande difficulté qui est la nôtre à gérer le flot des informations qui nous submergent au quotidien. L’un des exemples qu’il donne renvoie aux résultats des recherches Google avec un seul mot clé (les plus nombreuses). Cela montre rapidement à quel point, comme 99% de la population, on ne peut pas envisager un avis éclairé sur un sujet à partir des 30 premiers résultats Google. En tapant par exemple « astrologie ».

J’ai voulu vérifier si, fin janvier 2017, le constat est le même et me suis demandé par la même occasion si, en complétant une recherche Google, il est possible de la rendre très vite plus efficace. La réponse est oui.

Lire la suite